Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 14:02


 

Alors que nous annoncions la révocation ad nutum du président et du conseil d’administration de l’OAF, il semblerait que celle-ci serait dans l’esprit conforme au droit, mais ne serait pas, à l’appréciation de certains, applicable à l’OAF.

Laissons aux juristes le soin de se pencher sur cette question, mais n’occultons pas la portée symbolique du rejet massif d’un système et des hommes qui l’incarnent aujourd’hui.

 

Pour en venir maintenant au rapport du cabinet Bellot Mullenbach demandé par Me Legrand, il convient de souligner que celui-ci démontre bien que la GLNF est devenue une organisation privée de tout contre pouvoir interne et destinée à financer des opérations immobilières . On verra sans nul doute plus tard à qui a profité ….le crime !

Vous pouvez consulter ce rapport commenté en suivant ce lien 

Pour ceux qui n’auraient ni la patience, la curiosité ou le temps d’en lire l’intégralité, nous attirons votre attention sur les commentaires qui nous éclairent quelque peu sur notre PROVINCE  alors qu’il est mentionné à la rubrique  « L'ORGANIGRAMME ET LE FAIT DU PRINCE » que la GLNF n’est pas majoritaire dans toutes les SAI satellites. 

Nous apprenons par exemple qu’en ce qui concerne notre province de la Réunion, c’est la «Fondation pour la Promotion de l'Homme » (qui fait donc aussi dans la promotion immobilière !!!) qui a placé des fonds en capital à hauteur de 42 % dans ladite Immobilière de la Réunion !

Info ou hoax ? On aimerait bien localement en savoir un peu plus !

 

Pour mémoire, les anciens se rappelleront que lors de la construction de Pisan et dans le but d’obtenir de meilleures conditions financières, la direction de la GLNF de l’époque avait « annulée » l’autonomie financière et la personnalité morale des Loges afin que ces dernières rentrent dans une association nationale nouvelle pour faciliter le financement de cet énorme projet Parisien Pisanesque. Tout ce changement avait conduit nombre de Loges à payer en 92-93 un supplément pour le coup des travaux et l’aménagement mobilier de Pisan. Etrange coïncidence : c’est à cette même époque d’ailleurs que le trésorier national de l’obédience est parti en fuite à l’étranger …avec la caisse !!!

 

La Saint Jean approche et nous l’attendons avec espoir !

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Veilleur
commenter cet article

commentaires

Ben AourH 23/06/2011 17:36


Le doigt de YoHanân


Aux rives du Yardèn (Jourdain trad. : "jugement") YoHanân (Jean trad. : "Dieu fait grâce") immergeait près de Beit'-Aniya (Béthanie = trad. : village de l'affliction)

"Cela survint à Beit'-Aniya au delà du Yardèn, là où YoHanân immergeait" (Jean 1-28)

Les hommes de bonne volonté, après cette épreuve de l'eau, leur second voyage, devenaient des hommes nouveaux. Ressourcés, ils ne craignaient plus le jugement/Yardèn.

Depuis presque 2 000 ans, au coeur de la nuit la plus courte ces hommes allument encore un feu : comme une épreuve, leur troisième voyage, il doivent traverser ce feu de l'esprit.

Demain, tous, nous serons plongés dans le jugement, cet "appel" à la raison.

Pour la joie des uns et l'épreuve des autres.

Quel que soit le résultat, il faudra l'accepter et le comprendre.

Et le feu allumé par les hommes de bonne volonté, quel que soit le résultat, ne devra pas s'éteindre.

À sa lumière nous traverserons la nuit de la GLNF : pourvu qu'elle soit courte !

Un célèbre tableau du Vinci représente Jean, vêtu d'un tablier de peau, qui tend son index vers le zénith.

Pour une fois, comme le fou de l'histoire, regardons le doigt.

Si nous ne pouvons voir l'Esprit qu'il désigne, clair est le signe.

Toujours plus haut, pour que le feu allumé chauffe et éclaire les hommes, que leurs passions s'y consument et qu'ils y puisent le courage et la force de poursuivre un juste combat ... ensemble
!

Et que les truqueurs d'orient chamarrés boivent la coupe du jugement appelé Yadèn, jusqu'à plus soif ... et l'amertume avec !

Demain, Saint Jean nous fasse cadeau d'une renaissance : en sages nous répondrons à l'appel entendu, ensemble !


Ben AourH


Le Furet 23/06/2011 14:47


Mes FF, je viens de lire sur le blog PACA un article qui nous vient de la Guadeloupe et que je vous engage à lire à votre tour alors qu’il est « copié » ci après. Vous pouvez également aller sur le
site PACA. Bonne lecture :

Décidemment notre Frère Spartacus, de Guadeloupe, est en verve et nous adresse un nouvel article passionné que nous nous faisons un plaisir de passer sur notre blog.
Le processus qu'il décrit n'est malheureusement pas limité aux zones tropicales. Je crois que dans notre GLNF nous connaissons actuellement un processus identique.
Bonne lecture
Fraternellement
César
Le Syndrome des Satrapies tropicales
Avez-vous remarqué, mes frères, combien notre obédience, sous la houlette de FS ressemble de plus en plus aux satrapies tropicales, ces pays où le pouvoir, tous les pouvoirs sont concentrés aux
mains d’un seul homme et sa bande prédateurs ?
L’évolution des événements à la GLNF rappelle, et présente étrangement, une similitude avec les événements souvent récurrents, survenus dans ces régimes politiques tropicaux.
Tout commence avec l’arrivée au pouvoir d’un président qui, dans un discours aux mots fleuris, promet la démocratie, le bonheur, le travail à son peuple.
Les constitutions sur la base desquelles ils sont élus en général, fixent les modalités de l’élection et surtout fixent une durée et une limitation de leur mandat présidentiel. Le peuple
s’enthousiasme pour le nouveau président, qui lui promet toujours monts et merveilles.
Sauf que : - Le temps passant et prenant goût au pouvoir, ces satrapes tropicaux commencent par modifier la constitution, en abrogeant la limitation des mandats. Ils allongent la durée des
mandats.
Il y a quelques années, ils s’autoproclamaient président à vie. Aujourd’hui c’est passé de mode, devant la grossièreté de la manœuvre et pour ne pas heurter la sensibilité des bailleurs de fonds et
de la communauté internationale, ils s’en abstiennent même s’ils ne le pensent pas moins !!
Devant la contestation de leurs citoyens qui protestent contre cette trahison et le viol de leurs constitutions, que font tous ces satrapes tropicaux ?
- Ils sévissent en embastillant les oppositions. Ils interdisent et censurent toutes opinions contraires au dogme du guide national.
- Ils divisent, écartent, écrasent toute velléité de réforme, même les plus timides
- Ils modifient les lois électorales, les découpages de circonscription.
- Ils truquent les élections pour se constituer un parlement rempli d’affidés qui sont élus à 99 % des votants, s’assurant ainsi leur propre réélection.
La communauté internationale a beau crier haro sur le baudet, rien n’y fait. Ces satrapes tropicaux ne tiennent jamais compte des protestations de l’opinion internationale. Ce qui compte pour eux,
c’est leur maintien au pouvoir dans n’importe quelle condition et par n’importe quels moyens. Ils s’enferment dans un tête à tête tragique et sanglant avec leurs peuples. Moi ou rien ! Moi ou le
chaos ! Et c’est souvent hélas pour ces peuples le chaos et rien !
Cette situation décrite plus haut ne vous rappelle-t-elle rien ?
L’évolution de notre obédience présente des similitudes flagrantes avec la description ci-dessus faite de la pratique du pouvoir dans les satrapies tropicales ; et même plus que des similitudes
!
N‘est il pas symptomatique que l’on inscrive à un ordre du jour d’une AG d‘une des organisations annexes de la GLNF, l’élection à la Président d’Honneur à vie de JCF ?
Même dans les satrapies tropicales, on n’ose plus prétendre aux présidences à vie ! ! ! ! A la GLNF nous osons ! ! !
FS devenant GM de la GLNF s’est empressé de modifier la durée de mandat du GM, passant ainsi de 3 ans à 5 ans.
L’exercice autocratique du pouvoir, se déclarer guide spirituel de la GLNF, embrigader tous les frères sous la bannière de pouvoir politique pour sa plus grande gloire, voilà les ingrédients qui
font les attributs de nos despotes exotiques.
Devant la contestation, FS utilise les mêmes armes que ces satrapes : exclusions, musellement de l’opposition, lettres de cachet et plus s’il avait pu, censure totale de l’expression différente. Si
on a le moindre doute sur la réalité de ce que nous décrivons, il n’y a qu’à voir les tentatives incroyables de bloquer la parution de l’interview de C. Seiler dans le Petit Journal.
Intimidations, menaces contre les frères récalcitrants, flatteries par la promesse de promotion, organisations de vote dans des conditions contestées et contestables, modifications subreptices et
malhonnêtes du corps électoral, mépris souverain et affiché de la loi et du droit, mépris souverain des protestations de la communauté internationale, une communication partiale et partielle qui
est un vrai déni de la réalité.
Voilà une énumération non exhaustive des ingrédients qui caractérisent cette gouvernance qui n’est pas sans rappeler la gouvernance des satrapies tropicales.
Que nous réserve l’avenir immédiat, c’est-à-dire après le 24 juin 2011 ?
J’ai bien peur que ce qui s’est avéré dans les satrapies tropicales ne soit avéré à la GLNF.
Il y a trop de similitudes, trop de points convergents qui doivent nous alerter quant aux intentions de FS.
Dans ces satrapies exotiques, les potentats locaux se maintiennent au pouvoir envers et contre tous, par tous les artifices dont nous avons montré les mécanismes plus haut.
A l’analyse et en décryptage des mots et postures de FS, nous avons peur qu’il n’en prenne le chemin.
Comment ?
A-t-il jamais déclaré qu’il démissionnait de son poste de GM ? Jamais ! ! ! Il a simplement déclaré qu’il remettait son mandat du SGC qu’il s’évertue à convoquer en dépit de sa démission du poste
de Président de l’association GLNF.
Il procède à des purges staliniennes du SGC et modifie en y nommant ses affidés, la composition de cet organe, qui est chargé de la désignation et de l’élection du GM.
Sùr de son fait, il proclame qu’il y a la majorité. Pourquoi revendiquer une majorité au SGC si ce n’est pas pour se faire élire comme GM.
Car ce qui se passera le 27 juin 2011, si nous n’y prenons garde, c’est que FS par un artifice propre aux satrapies tropicales et staliniennes, fera faire par un de ses obligés sa déclaration de
candidature au poste de GM.
La majorité lui étant acquise, comme il le déclare lui-même, il est sùr d’être élu au moins par le SGC, même s’il reste à faire avaliser son élection par l’AG. Ainsi même s’il est rejeté par
l’AG,il aura encore gagné du temps et aura écoeuré son opposition qui, de guerre lasse,s’en ira ailleurs lui laissant le champ libre.
Ces méthodes sont utilisées par ces satrapies tropicales trop souvent fréquentées par la gouvernance actuelle de la GLNF. Et ne voyez-vous pas mes frères, qu’ à trop fréquenter les chiens, on finit
par attraper des poux.
Comment éviter ce scénario catastrophe ?
Le SGC est un organe civil qui devrait être présidé et convoqué par Me Legrand.
Seul devrait être convoqué le SGC dans sa composition arrêtée au 25 mars 2010 et non celle arrêtée au 21 janvier 2011 comme le propose le groupe des 15.
Me Legrand le fera-t-elle ?
That is the question !!!
Quelque soient les scénarii possibles, FS doit savoir que notre détermination est inébranlable et que nous ne cèderons pas d’un pouce !!!
Spartacus


FIDAM9233 22/06/2011 09:33


Mes FF.:

Toute la messe n'est pas encore dite, ce sont les métaux, qui brillent et qui bruissent qui révèlent le véritable problème de la GLNF : le pognon !!

Nous n'avons pas tout vu, portons notre regard sur notre ile et sur cet imbroglio Maçono-immibilo_réunionnais, je prends le pari de surprises avec des banques et des sociétés immobilières
réunionnaises.
Avec un peu de courage et d'honèteté, il y aura de nouvelles révélations, c'est ce qui est dit dans les livres sacrés : "à la fin .. tout ce qui est caché sera révélé, ..." soyons patients.

Malgré cela continuons à nous parfaire dans nos ateliers !!
Persévérons.
J'ai dit.


FIDAM9233 333


Jean-Marc Chwialkowski 21/06/2011 16:29


Merci pour les commentaires d'analyse du rapport Bellot qui à le mérite d'être clair même s'il peut être un peu ardu a ceux d'entre nous qui n'ont pas de formation financière. Ainsi que les
commentaires le mentionnent :

"Il n'y a plus dans ces affaires aucun cloisonnement étanche ni contrôle entre l'initiateur de la dépense, le contrôleur de ladite dépense, et l'affectation des profits (ou des pertes) qui en
résultent…"

"On se fait virer pour moins que çà dans n'importe quelle entreprise profane…"

Pour bien moins que ça en effet ...mais malheureusement nous avons voté les plein pouvoirs en 1997 (article 12) à nos dirigeants pour engager les fonds de l'association sans recours à l'assemblée
des associés ni la participation ni la sanction des Frères… alors peut-être devons nous nous en prendre qu'a nous mêmes... Mais l'expérience vient avec les erreurs et je gage que nous saurons
mettre un place un réel système d'audit et de contrôle transparent dans l'avenir qui nous évitera de retomber dans les mêmes pièges.


ynus 20/06/2011 16:14


Entrainez-vous à gratter le nez d'Ephesse 1er !
Envoyer votre résultat à Maître Legrand et gagnez 3 années de capitations gratuites !

http://www.selfcontrolfreak.com/slaan.html


URIEL 20/06/2011 15:38


Ni intox, ni Hoax !

Il suffit pour s'en convaincre de consulter le rapport du Cabinet BM&A annexé au document d'analyse, ou téléchargeable sur l'intranet GLNF pour y lire en toutes lettres que la SAI LA REUNION a
vu 42% de son capital abondé par la Fondation pour la Promotion de l'Homme...


Présentation

  • : Le Myosotis Réunionnais
  • Le Myosotis Réunionnais
  • : Tribune pour la sauvegarde des valeurs traditionnelles de la Franc-Maçonnerie
  • Contact

Recherche