Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 août 2011 7 07 /08 /août /2011 10:18

Nos FF de la RL Lislet Geoffroy s’apprêtaient à se réunir hier soir (ndlr : samedi 6 aout) à la « Maison des Maçons » pour leur tenue régulière, et ce, malgré la mesure de suspension dont fait l’objet Pascal V. vénérable Maitre en chaire de la Loge. Cette dernière mesure est unanimement rejetée par les FF de l’atelier qui entendaient ainsi rendre hommage à leur Vénérable Maitre . Ils considèrent  cette sanction comme nulle car décidée par une autorité illégitime.

Et bien cette tenue n’a pu se faire mais fut remplacée par un joyeux rassemblement fraternel riche en échange autour de quelques bon vins!!!

En effet Fifi 1er l’ExGMPAGM avait donné des instructions pour que le code d’entrée du bunker soit changé illico presto afin de leur en interdire l’entrée du temple !!! Cette autorité illégitime qui s’établisse en quelque sorte « propriétaire » de l’immeuble s’autorise donc à en interdire l’entrée à des membres de l’association dont les cotisations, pour partie, ont servi à la construction de l’édifice !!!

Deux précautions valant mieux qu’une, Fifi délégua également sur place un comité de provinciaux chargé d’appliquer cette interdiction. Nous pouvions reconnaître parmi eux les Irrespectables Frères Jean R.,Philippe L., Alain F., Alain M., Patrick B. et Francois H. fidèles a leur engagement envers le Fifi 1er . Ont ils en récompense pu participer a la fiesta que donnait Jacquouille S. pour sa nomination « méritée » au club très fermé du Souverain Grand Comité ? Cela se passait dans un Grand Hôtel de l’Ouest que nous ne nommerons pas. Voilà donc une récompense de plus pour ce jeune maçon nommé TVF à la vitesse grand V, puis député GMP et maintenant Respectable Frère. Son l’ambition lui a fait accepter les manoeuvres les plus basses lui faisant grimper les échelons de ce qu’il croit être une réussite mais qui n’est que déchéance et déshonneur.

Cette nomination au SCG est le petit cadeau personnel de Fifi à son maitre a penser sachant que c’est une nouvelle voix acquise pour Ephesse lors du prochain vote « pipé d’avance » pour la désignation d’un nouveau grand maitre ! Combinazione qu’ils disent au pays de la mafia !

Au plan national nous apprenons que le trio infernal composé de Bernard B., notaire de JCF Passé GM, Henry S. directeur financier de notre association et Ephesse, tous les trois administrateurs, ont démissionné en catimini le 27 juillet 2011 de la Foellner Holding SA. On ne peut que se demander s’ils quittent vite fait le navire ou s’ils tentent tout benoitement d’effacer les traces de leur collusion dans cette affaire qui fait partie de la grande nébuleuse foellnéro-stifanienne.

Qu’en pensez-vous mes FF qui continuez à maçonner tranquillement en vous bouchant les yeux et les oreilles ?


 Flash Express

Compte rendu de la réunion du 28 juillet au cabinet de Me LEGRAND

 

Suite à la lettre recommandée qui lui avait été adressée, consécutive à son courrier du 20 Juillet  de demande de paiement immédiat d’une contribution complémentaire, s‘est tenue  à la demande de Me LEGRAND, une réunion réunissant outre son avocat, Me DUMAINE-MARTIN et Thierry BELLOT du cabinet chargé des audits, messieurs Dominique MOREAU et Claude SEILER, Thierry BREZILLON, Avocat et Jacques CARLES Conseil en Communication. Elle y avait également convié Alain JUILLET.

La réunion s’est ouverte sur le constat partagé qu’il y a désormais un fort risque d’éclatement de la GLNF, d’autant plus que François STIFANI ne cache pas qu’il s’en accommoderait très bien. D’autre part, la perte de reconnaissance des Grandes Loges Régulières constitue un fait nouveau qui remet en cause les principes mêmes de la GLNF.

A l’occasion de cette réunion les points suivants ont été portés à la connaissance des participants par Thierry BELLOT :

1-      La pratique des provisions pour investissements dans les comptes de la GLNF a contribué à surévaluer d’au moins 20% le montant des cotisations annuelles. Selon Thierry BELLOT cette augmentation des cotisations traduit les investissements immobiliers devant être réalisés l’exercice suivant et ce point sera développé dans ses rapports.

2-      La trésorerie disponible à fin 2010 atteignait, tant au niveau de la GLNF que des entités rattachées un montant excédant largement une année d’activité. Sachant que 60% des cotisations ont été encaissées, il n’y a par conséquent aucun problème de trésorerie à court terme. Compte tenu des situations de trésorerie au 31 décembre 2009 (près de 18 millions) et au 31 août 2010 (peu différente), il y a tout lieu de supposer que la trésorerie reste positive comme l’a d’ailleurs déclaré H. SIDERY à Me LEGRAND.

3-       A la demande de Maître LEGRAND, Thierry BELLOT se rapprochera  des services comptables de la GLNF afin d’obtenir toutes les informations utiles pour préciser cette situation. Il examinera les prévisions de trésorerie à fin août 2011 et en fera rapport début septembre.

4-      Les audits seront intégralement remis aux membres FMR-Myosotis requérants et ensuite mis à disposition des Frères. Il est rappelé que les auditeurs n’ont actuellement pour mission que de s’assurer de la conformité de l’application des procédures comptables dans la confection des comptes et la mise en évidence de pratiques sortant des usages et des procédures admis. Ainsi, pourrait-il en être du sur-provisionnement pratiqué depuis des années. En revanche, l’appréciation de l’opportunité des dépenses relève du contrôle interne à l’Association qui a été ces dernières années défaillant.  Dans ce sens, Me LEGRAND a confirmé à Thierry BELLOT le principe d’une extension de sa mission afin d’analyser certains éléments constitutifs d’éventuelles anomalies, et d’en éclaircir les causes et le cas échéant les responsabilités. Thierry BELLOT remettra les rapports dont il sera chargé par Me LEGRAND à celle-ci qui seule décidera d’en assurer la diffusion.

5-      Thierry BELLOT remet aux participants un extrait d’un projet de rapport concernant le compte de résultat et les produits de la Société SCRIBE, qui fait ressortir un certain nombre d’éléments entrant dans la catégorie des travaux complémentaires envisagés. Me Legrand examinera cette extension de la mission du cabinet Bellot, et une demande écrite lui sera d’ailleurs adressée en ce sens dans les prochains jours par l’un des participants à la réunion.

Les autres points suivants ont été évoqués avec Me LEGRAND :

6-      La vente de Wagram a été abordée, pour constater que la prétention de François STIFANI à s’en attribuer l’initiative ne correspondait pas à la réalité.

7-      Me LEGRAND a convenu que la réunion du Comité des membres de droit (version statutaire du SGC) destinée à pourvoir à la nouvelle direction devrait être présidée par elle.  

8-      Me LEGRAND a par ailleurs indiqué que François STIFANI qu’elle a rencontré pour l’inviter à se retirer lui a affirmé que ceci n’était pas dans ses intentions malgré sa déclaration formelle de remettre son mandat au SGC.

Sur le plan des cotisations, les participants ont expliqué à Me LEGRAND  à quel point sa lettre d’injonction avait été mal perçue en l’absence de toute référence chiffrée à une impasse budgétaire qui aurait été susceptible d’apparaître à bref délai. Elle est convenue qu’il y avait pu y avoir une vive incompréhension, et un échange de vues s’est déroulé quant au principe même de l’exigibilité des cotisations et/ou contributions complémentaires.

La proposition de mettre ces contributions sur un compte séquestre hors GLNF sous contrôle du mandataire, dans l’attente d’un vote des cotisations par l’AG, n’a pas convaincu les représentants de FMR- Myosotis, car outre des difficultés certaines de mise en œuvre, la nécessité financière n’existe pas à ce jour.

Enfin, au niveau de l’Assemblée Générale, Me LEGRAND envisage la possibilité de la convoquer fin octobre, (avec mise en place d’un vote sécurisé par boîtier informatique) afin d’initier le processus visant à doter la GLNF d’une équipe dirigeante issue d’un vote majoritaire, et de statuer sur les comptes et les budgets après prise en compte des audits et des enseignements qu’il conviendra d’en tirer. Les participants notent les réserves de Me LEGRAND quant à la fiabilité des listings que pourrait lui fournir la direction administrative de la GLNF en vue de la réunion d’une AG. Elle confirme par ailleurs qu’en cas d’incident de séance d’une AG sous sa présidence, elle serait dans l’obligation de donner suite à une demande de mise au vote de la révocation de François STIFANI.

En toute hypothèse, il ressort des échanges qu’une réunion de l’assemblée générale avant la  décision de la Cour d’Appel serait problématique compte tenu des questions posées à la Cour sur le périmètre exact du collège électoral et le rapport entre les fonctions de Président et de Grand Maître.

De ce fait, le projet d’une nouvelle réunion après l’audience de procédure du 8 septembre est évoqué par Me LEGRAND .

 

 

 

 

Nous avons reçu l'aval de Me LEGRAND sur le compte rendu de notre réunion du 28 juillet (voir son mail). 

 

Ainsi, nous avons au moins la certitude qu'aucun démenti par Brèves interposées ne viendra une fois de plus jeter le doute.

 

Deux remarques sont faites cependant par le Mandataire ad hoc.

 

La première est une réitération de sa position sur le paiement de cette fameuse contribution exceptionnelle, qui a effectivement fait l'objet de très vifs débats, sans que nous puissions à ce stade arriver à un quelconque compromis. Notre position reste inchangée, et nous considérons, pour des raisons déjà largement évoquées, que le règlement de cotisations non votées ou celui d'une contribution ne saurait toucher au droit de vote des membres d'une association. Si les menaces exprimées en ce sens devaient être mises en œuvre, les tribunaux seraient saisis.

 

La seconde remarque de Me LEGRAND est exacte, elle ne peut «interpréter» la révocation de François STIFANI. Ce dont il était question est le fait que, présidant une Assemblée Générale, elle ne pourrait s'opposer à une demande de vote sur une révocation, et qu'elle y donnerait suite, ainsi qu'il est dit dans le compte rendu.

 

En ce qui concerne la réunion envisagée par Me LEGRAND après la mise en état prévue par la Cour d'Appel pour le 8 septembre, elle nous a demandé de lui fournir une liste de participants représentatifs de l'opposition.

 

C'est pour nous l'occasion de faire une nouvelle fois appel à une union nécessaire, que nous avons jusqu'à présent proposée sans succès.

 

Alain JUILLET, Jean MURAT, Serge TOFFALONI, deux représentants des GMP... en plus des interlocuteurs FMR et Myosotis devraient être de cette réunion.

 

Jean-Claude TARDIVAT, ainsi que d'autres représentants des Rites, s'ils le jugent possible ou souhaitable, pourraient à notre sens y participer aussi.

 

Nous contacterons donc dans les prochains jours tous les intéressés afin de discuter avec eux des modalités et surtout recueillir leur accord de principe.

 

Certes nous n'en sommes pas encore au Comité de Refondation, et même si le terme de « conciliation » employé par Me LEGRAND nous semble peu en phase avec la situation, nous avons depuis le début de cette lutte, appliqué le principe que tout effort en vue d'une solution à cette crise était de notre devoir.

 

C'est sans doute le cas ici, puisque la Régularité et la Reconnaissance, bases incontournables des Devoirs du Maçon (préambule de nos Statuts et Règlements), sont aujourd'hui perdues.

 

Retrouver ces fondamentaux de notre obédience reste l'objectif du plus grand nombre, quels qu'en soient les modes d'expression, et montrer au Mandataire notre détermination commune nous semble nécessaire, même si ce n'est qu'une étape.

 

 

Claude SEILER                                                                         Dominique MOREAU

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Le Veilleur
commenter cet article

commentaires

Le Furet 09/08/2011 15:33


Bizarre, bizarre, le Grand Malade n’a pas encore pondu une « Brèves » ou une lettre à tous ses bien aimés FF pour dire que le compte rendu avec Me Lrgrand n’est pas le reflet de ce qui s’est passé
réellement. Il est cependant certain qu’il ne tardera pas à trouver des arguments fallacieux que vont gober sans sourciller ses indéfectibles séides.
Localement, on ne finira pas de s’étonner de la conduite des OP qui continuent SANS FAUSSE HONTE de suivre les instructions machiavéliques de l’Exgmpagm. On ne peut que se demander comment ces faux
frères peuvent encore se regarder dans un miroir et surtout s’imaginer encore FRANC-Maçon ?


FIDAM9233 08/08/2011 23:14


Mes FF:.

Ça fait une éternité qu'on vous dit tout ça, dans les différent myosotis !!
Que cet individu n'est pas un GMP, il a été rejeté, ici à la Réunion par nos FF:. du Grand Orient de France, lors de sa demande.
Quand on sait ça, on a tout compris !
Au moins, pour tous les anciens et ceux qui ont un peu de bon sens profane, ce bougre n'a jamais été un F:.
Maintenant regardé ou est votre pognon !!!
Qu'on se le dise, Il faut le dire en profane, pour que vous compreniez, sortez la tête de l'eau !!!

J'ai dit

FIDAM9233 333


Berechit 07/08/2011 17:23


Mes TCF,

Vingt ans de dérives et de modifications continuelles des statuts de la GLNF aboutissent à ..ce changement de code de la porte d'entrée de votre Temple.

On mesure ainsi la valeur des pseudos Maçons qui se sont rendus complices de cette infamie.

Vingt ans de déviances des valeurs de la maçonnerie authetique aboutissent à cette constatation : même parmi ceux d'entre nous, très largement majoritaires, qui ne veulent plus avaler l'Hostie
Funny, il y a encore le sentiment que:

-Passer de TVF à RF puis à TRF est une "promotion".


-Porter un tablier bleu également

-Faire monter un tablier bleu à l'Orient est automatique et initiatique.

-Recevoir un GMP maillet battant et voute d'acier est conforme à la tradition.

Or, mes TCF, il faut revenir aux fondamentaux:

-Un officier provincial ou national est nommé pour ...faire son Office : administrer .Il n'a aucun pouvoir initiatique.
Etre officier c'est accepter un poste de responsabilité noble et discret, mais en aucun cas "être promu".

Je rappelle que seuls les VM et leurs Officiers sont les responsables et les chefs de l'Ordre.Ils s'appuient sur tous les M.°. de chaque Loge .

Les qualificatifs RF et TRF sont des déviances destinées à flatter les egos et ne correspondent à RIEN sur le plan initiatique.


Chaque initié est mon Frère à part entière. Qualifier certains d'entre eux de RF ou TRF est non seulement un non sens mais une insulte à notre engagement Maçonnique: nous sommes tous égaux en
Fraternité.

De la même façon faire monter à l'Orient un tablier bleu est un autre non-sens initiatique : seul le VM représente la Lumière de la Connaissance et nous relie au Principe Créateur, au GADLU.

Mais comme il y a parmi nous des êtres humains qui ont raté leur vie professionnelle et /ou leur vie personnelle, ces titres bidons donnent une compensation psychologique que l'Hostie Funny et ses
complices ont parfaitement su exploiter.

Continuons mes TC et BAF à agir en Maçons règuliers.

Les autres, nous ne les reconnaissons pas comme tels ;

Je vous embrasse tous.

Berechit


Présentation

  • : Le Myosotis Réunionnais
  • Le Myosotis Réunionnais
  • : Tribune pour la sauvegarde des valeurs traditionnelles de la Franc-Maçonnerie
  • Contact

Recherche