Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 07:07

 

La cascade de ralliement de dernière minute de ,à ce jour, 14 exGGMMPP à nos valeurs peut certes nous réjouir mais ne doit pas  aussi nous empêcher de nous poser certaines questions. N’ont ils pas pendant tout ce temps appliqué dans leur Province la politique Stifanienne et ses séries d’exécutions et de procédures qui en découlaient. Pourquoi un tel retournement ? Ont ils été touché par la grâce? Permettez nous d’en douter pour certains. La réponse à cet étrange retournement se trouve dans les loges , parmi vous mes FFFF et vous VVMM qui avaient montré que vous étiez le véritable pouvoir de la GLNF ? Quand ils ont entendu parler d’élection de GMP en lieu de nomination  et de convocation d’une assemblée générale  à laquelle il commençait à se murmurer que l’ on pourrait rajouter le terme d’extraordinaire, certains de nos vaillants exGGMMPP ont pris peur, peur de perdre leur pouvoir, peur de ne plus être les maitres du jeu si l’on peut appeler la gouvernance un jeu, peur d’une modification profonde des statuts et règlements de la GLNF qui les en remettrait au jugement de leurs FFFF. Alors mes FFFF pour que ce murmure devienne une véritable clameur je propose à l’instigation du Myosotis de Mont-Garant que nos VVMM signent et envoient à leurs ex GGMMPP la déclaration suivante tirée de leur propre déclaration.

 


 

Déclaration des VVMM

 

« Nous soussignés, Vénérables Maitres Élus, garants du travail et de l’harmonie de nos Loges, témoins du trouble profond éprouvé par la majorité des Frères à l’égard de l’actuelle gouvernance de la GLNF et de ses Provinces, et de leur exaspération vis-à-vis des procédures judiciaires, des actions de communication et des comportements des représentants nationaux et provinciaux.

Considérant qu’il convient de faire prévaloir l’intérêt général sur toute autre considération, notamment individuelle et de permettre à nos Loges comme à leurs membres de travailler sereinement en dépit du contexte actuel de crise profonde qui divise les Frères et nuit gravement à la franc-maçonnerie en général,

Décidons de porter à la connaissance de tous nos Frères que nous prenons acte de la démission de son poste de président de la GLNF et donc de Grand Maître de notre Obédience du Frère François S. et, consécutivement, de la fin des mandats des Grands Officiers de la GLNF, notamment des Grands Maîtres Provinciaux et Officiers Provinciaux

Le fonctionnement de nos loges ne pouvant être arrêté, et sachant que nous sommes les seuls officiers élus et, de ce fait, non touchés par la fin de mandat des Grand Maître, Grand maîtres Provinciaux et Officiers précités, nous continuerons d’assurer la plénitude de nos fonctions jusqu’à ce qu’un nouveau Vénérable Maître soit élu par la Loge et installé à notre place par nous-mêmes ou à défaut par un passé Vénérable Maître.

Considérant que la GLNF n’a plus de Grand Maître, plus de Grands Officiers, ni d’Officiers Provinciaux et conformément à l’article 9.3 du Règlement Intérieur, nous assurerons seuls l’administration et la direction de nos Loges, sous la seule autorité administrative reconnue de l’administrateur ad-hoc désigné par la Justice, ceci pour les seules missions explicitement mentionnées dans son mandat.

Dans l’attente de la réunion d’une Assemblée Générale Extraordinaire de l’association pour la mise en place de nouveaux statuts conformes à leurs aspirations et de l’élection d’un nouveau Grand Maître dans le consensus et la régularité, nous demandons solennellement à l’ensemble des Frères de continuer à travailler sereinement dans l’amour fraternel.


Fait le …… Avril 2011


Les Vénérables Maîtres en chaire, vrais chefs de l’Ordre maçonnique :

 

(Signatures)

 

 

 

Et pour faire bon poids  et nous sortir définitivement de cette crise rien ne nous empêche de rajouter sur notre acte fondateur la mention  « je demande la convocation d’une assemblée générale extraordinaire de l’association pour le changement de nos statuts et règlements. »

Qui pourrait avoir peur de cette demande? Qui pourrait être contre?

 

Posons nous la question!!!

 


 

Rappel


 Pour nos Frères réunionnais nous leurs rappelons la tenue régulière de la RL  Joseph St Sépulcre le mercredi 13 avril à 19h. Cette loge fut une des premières à la Réunion à ne plus reconnaitre FS comme GM d'ou l'importance de continuer à la soutenir. Donc venez nombreux pour partager ce moment. L'accueil sur le parvis se fait dès 17h30 pour ceux qui veulent se retrouver  et partager un moment avant la tenue. Pour ceux désirant rester aux agapes prenez contact avec le  M des B ou avec le VM.

 

 


 

Réflexion du jour

 

Ordonnance disciplinaire, distinction maçonnique.


J’ai toujours été atterré par la portée des « ordonnances provinciales » faisant de nos VVMM les hérauts de la suspension arbitraire, donnant à ces déclarations un accent de respectabilité partagée, comme si la décision était issue d’un consensus collégial. 
Quel(s) plaisir(s) notre GMP, Ph. T., coutumier du genre, peut-il en retirer ? Le procédé qui consiste à clamer le nom des contrevenants, sans que l’on ne sache jamais les mérites dont ils font l’honneur, relève autant d’une rancune puérile (rien de maçonnique) que d’un aveu d’impuissance.
Il me semble qu’une telle association, mettant la fraternité en avant, serait bien inspirée de gérer ses problèmes en toute discrétion, et que mise à part la vanité d’une minorité, les mêmes courriers adressés aux VVMM, mais non lus en Loge produiraient les mêmes effets, sans flétrir publiquement ceux que hier encore nous reconnaissions pour FF.
Ainsi j’ai pu remarquer que les Officiers (le GMN n’y fait d’ailleurs pas exception) issus de petites structures professionnelles, avaient une triste tendance, quel que soit le cadre associatif (la FM n’y échappe pas), à vouloir commander plutôt que diriger, à sanctionner plutôt que négocier, comme s’ils compensaient le manque de reconnaissance dont ils souffrent dans le profane. Hélas, peu rompus à la gestion du social (mal nécessaire à la construction de toute entreprise humaine, auquel le manager moderne a dû apprendre à s’adapter), ils ne trouvent d’autre ressource que de brandir l’Ordonnance providentielle.
A l’heure où le système obédientiel, dévoyé par une bande organisée, est enfin remis en cause, je serais curieux (et ravi !) d’entendre l’ex GMP Philippe T. renouveler (une dernière fois) son soutien à son maître. Lui qui se plaisait à reprocher aux contradicteurs de son maître d’avoir franchi la ligne blanche (qui n’a pas entendu cette image des lèvres de l’intéressé) a bel et bien raté son virage ! Et quand, à la Réunion, on prend la route des « Hauts », certains virages ne pardonnent pas… 
A l’exception d’une poignée d’entre eux, les officiers provinciaux, moins officiants que jamais, ont conscience de cette fin de règne, dont ils pointent les erreurs, se désolidarisant au second lever du soutien au GMN, puis à l’agape du GMP lui-même qu’il considèrent comme frappé d’ « autisme » (c’est précisément le mot employé). 


Les Ordonnances sont désormais le témoignage de l’engagement de ceux qu’ils visent, blessures de guerre ou trophées de ceux qui luttent courageusement pour un retour à la maçonnerie régulière, la reconnaissance du vrai maçon, ainsi reconnu et distingué.


A défaut de tablier bleu, distinction passée de mode, combien sommes-nous à pouvoir revendiquer une Ordonnance dédicacée ? 


Frat. Gan EDEN.


Partager cet article

Repost 0
Published by Le Veilleur
commenter cet article

commentaires

Gnut’hin fidèle 12/04/2011 13:57


Mon TCF Gan Eden,
C’est l’un des plus beaux et plus malicieux textes qui m’aient été donné de lire ces dernières semaines.
J’adhère à chacune de tes idées, j’apprécie la délicatesse de tes pensées.
Triste vie pour tous ceux qui, depuis un an, défendent l’indéfendable. Triste quotidien pour nos OP qui voient le fruit de leur travail se perdre dans la lassitude et l’écœurement des FF à les voir
soutenir l’insoutenable.
Rendons au VM son autorité souveraine, rendons aux Maîtres le pouvoir de choisir le meilleur d’entre eux pour éclairer les travaux un ou deux ans, si tel est leur désir.
3B
Gnut’hin fidèle


zerbe babouk 12/04/2011 13:52


Au GM, aux M et aux CM,
Cher OP que vous faut-il de plus, c'est l'histoire du bègue qui demande au bossu "m m mais alors p p pour quoi t'as m m m marché dedans !"
Moin mi apel sa prann un gros cou d' 12 !
Ce mec la est en train de tous vous noyer dans un verre d'eau...chié ek sa les gars !


Le Furet 12/04/2011 12:16


Lettre Ouvertre à Philippe,
Mon Très Cher Frère Philippe,
Avec la réponse que tu ne peux pas ne pas avoir lue, que vient de faire le TRF Alain Juillet à François Stifani, arrive maintenant l’heure de la vérité.
Ta position jusqu’au-boutiste est maintenant indéfendable devant les éléments d’importance portés maintenant à la connaissance de tous, sauf à considérer que l’endoctrinement dont tu fais l’objet
t’as rendu aveugle.
Il est notamment fait mention dans cette lettre des éléments suivants :
- Les conséquences pénales sur la partie immobilière
- Les surprises possibles sur la partie solidarité
- Les 13 lettres émanant de la GLNF adressées à la Présidence de la République alors que FS continue à nier en avoir envoyé une seule
Je te suggère enfin de lire la lettre de notre TRF Alain Juillet en « comité de province » afin que Jacques S. , François, Jean Pierre, Jacques P., Jino, Jean Marc H., Philippe L., Bernard, Didier,
Alain F., Dominique, Luis, Alain C., Joseph, David, Daniel, Jean Marc D.V., Régis, Jean Rodolphe, Alain M., Jean Albert, Patrick, Gilles, Aziz et Thierry soient informés de l’évolution des
événements et qu’après avoir ouvert leurs yeux ils prennent acte, comme tu devrais le faire toi-même, de la démission de son poste de président de la GLNF et donc de Grand Maitre de notre obédience
du TRF François Stifani.
Veux-tu bien croire, mon très cher Frère Philippe, en mes sentiments maçonniques et fraternels


MIFF 12/04/2011 04:16


Frère Hombre, tu as raison. Pour être le premier, il faut avoir appris à être second. Pas un second obséquieux, et servile comme on en voit tant, mais un second responsable qui sait dire ce qui ne
va pas, et qui sait se servir du pouvoir que le chef lui donne, pour mettre en œuvre des actions qui sont les éléments constitutifs d'un projet établi en commun, dans l'intérêt de tous.Et
naturellement rendre compte. Cela veut dire que celui qui a le Pouvoir a le Devoir d'en donner aux autres, ses collaborateurs, qu'il les ait choisis ou non. Ainsi, ce n'est plus un pouvoir
personnel, mais un pouvoir au service de tous, qui utilise au mieux les compétences de chacun. Je ne supporte plus personnellement les "c'est moi le chef, c'est moi le VM, c'est moi le GMP, c'est
moi le GM, c'est Moi qui décide" dès qu'il y a un avis contraire ou simplement divergent.Parce que la décision se construit avec les avis et les compétences de tous. C'est ça, avoir le Pouvoir.
Futur chefs de notre Ordre,futurs VM, pensez à ce que je viens d'écrire.


Gaston 11/04/2011 10:26


Mon Bien Aimé Frère Le Veilleur.
J’ai lu hier ton commentaire sous l’article « Pour qui sonne Legras ? » de Zorbec Legras sur le blog du Mont Gargan et aujourd’hui je découvre ton article qui reprend sa proposition de déclaration
des loges.
Je me réjouis que le Limousin, où je vis, trouve ainsi un allié lointain par la distance mais très proche par les idées.
Dans le même sens j’applaudis à votre initiative d’ « Acte Fondateur » du 26 mars 6011 qui s’apparente à celle du Limousin de fédérer les loges rebelles.
Pour reprendre ton expression les loges font peur, même à FMR et la petite équipe de Myosotis associés.
Peur, sans doute, de ne plus pouvoir reprendre la main sur les loges si la révolution se fait par elles, peur d’une fédération de loges, pourtant seul système viable et adopté par toutes les autres
obédiences.
Bon courage à toute l’équipe et une accolade fraternelle aux frères de la Réunion.
Gaston


hombre 11/04/2011 09:17


Que ce commentaire de la pensée du jour est exact !! Un mot me gêne quand même : le terme commander est employé dans un sens extrêmement étroit comme si ceux qui commandent n'étaient eux-mêmes que
des obtus ou des irresponsables. Pour commander, il faut au contraire avoir une exigence personnelle trés forte en termes de politesse, de direction bien pensée et de négociation permanente, et
d'abord avec soi-même ... Ceux qui savent commander ont en fait toujours obéï au préalable !! Les gens ici décrits dans la pensée ne pratiquent pas l'art noble du commandement mais seulement la
vulgarité de l'aboiement en considérant les autres comme des esclaves. Et c'est vrai dans toutes les structures professionnelles, petites ou grandes, sauf peut-être lorsque le commandement s'exerce
dans des domaines réellement nobles et qu'il engage à fond celui qui l'exerce autant que celui qui obéït ... (eh oui, ça marche dans les deux sens !)
Et nos FF ne peuvent être tenus pour réellement incompétents en matière de commandement car ils n'ont jamais appris à commander autre chose qu'un demi. On le leur apporte avec tellement
d'obséquiosité qu'ils croient du coup avoir le don de commander. Or, ce don est trés rarement observé, y compris dans les endroits où il devrait être le plus visible ! Un auteur du 19e siècle
disait qu'il fallait avoir le sens social dans le commandement et il a toujours raison et même plus que jamais !!!


Présentation

  • : Le Myosotis Réunionnais
  • Le Myosotis Réunionnais
  • : Tribune pour la sauvegarde des valeurs traditionnelles de la Franc-Maçonnerie
  • Contact

Recherche